La recette morlaapieds pour un week end réussi :
Vous prenez une grosse poignée de morlaapieds bien motivés
16 kilos de bonne humeur
Un zeste d’insouciance (ou d’inconscience )
Quelques fruits secs et carrés de chocolat (ravitos nous voilà)
Laissez mariner quelques heures selon la résistance de chacun à l’effort (mais pourquoi se faire tant de mal)
Rajouter un peu d’eau toutes les 20 mns pour que la viande ne se déssèche pas
Et vous obtenez ceci :
Sur le 52 kms (3500 m de dénivelé)
-Julie Grunenberger : 08 :01 :32
Sur le 29 kms (2100m de dénivelé)
-Hervé Peyrade : 04 :38 :33
-Laurent Paloque : 04 :59 :15
-Laurent Hourrègue : 05 :13 :56
-Rémy Guérinet : 05 :13 :57
-Roland Jalbert : 05 :14 :06
-Martine Duprat : 05 :53 :11
-Philippe Then :05 :53 :13
-Stéphane Lafond-Puyo : 05 :53 :13
-Christian Ramires : 05 :53 :31
Sur le 13 kms (830m de dénivelé)
-Pascale Besti : 02 :12 :37
-Christine Then : 02 :17 :05
-Claude Singuinia : 02 :32 :10
-Marie-France Constant : 02 :44 :41
Sans oublier Philippe Lapasset et Philippe Oustalé sur la rando de 22 kms (1350m de dénivelé)
Et la recette ne serait pas complète sans :
-la phase de récupération passive du samedi soir  autour d’un repas de sportif (bière pour les minéraux, rôti et poulet pour les protéines, fondant au chocolat, crumble pour le glucose et bien d’autres choses encore)
-la phase de récupération active du dimanche avec un copieux petit-déjeuner reconstituant, une petite balade sur le chemin de la Mature pour contempler le monde d’en haut, visite de Borce pour le plaisir des yeux, pique-nique au jardin, petit café en terrasse.
Elle est pas belle la vie ?!?